07/05/2006

Buzz : Le grand Quiz !!

Vous connaissez surement Buzz : Le Quiz musical, alors, Buzz débarque maintenant avec Le grand Quiz !! Mieux que le quiz musical, on s'amuse beaucoup mieux, car dans le quiz musical, il ne fallait pas faire de bruit pour bien entendre la musique etc...
Buzz : Le Grand Quiz, est une émission télévisé, où vous êtes les participants, Buzz, le présentateur, toutes les questions sont de culture général, et un peu de musique, voici toutes les manches qui il y a dans le jeu pour le multijoueur !!!!

Accumul'points : une petite manche très simple, pour bien commencez, où là vous ne pouvez que gagnez des points pas en perdre alors profitez-en !!!

Info ou intox : Vous voyez un rapport entre l'info que Buzz t'a dit et la photo, alors BUZZ !!!

Réflex-o-quiz : Plus vous êtes rapides, plus vous gagnez de points !!

Chaud devant : Si la bombe est sur vous, c'est à vous de répondre, si vous répondez la bonne réponse, la bombe va au joueur suivant, si elle est faute vous gardez la bombe, ATTENTION : la bombe explosera à un moment !! ^^

Demande à un ami : En qui avez vous le plus de confiance ?? Choisissez un joueur, pour qu'il réponde, s'il répond correctement vous vous partagez les points, si il a faux vous perdez des points tout les 2 !!!

Tueurs à gages : Si vous donnez la bonne réponse, le plus vite possible, c'est à vous de tirer sur un joueur, ATENTION c'est assez dur, vous pouvez faire un suicide !!!

Rapid-o-buzzer : Si vous donnez la bonne réponse, le plus vite possible, vous choisissez à qui vous allez voler des points, que vous, vous allez récupérer !!!!

Questions en rafale : La manche finale, l'image est floue, et les réponses ne sont pas affiché en entier, mais avec le temps, sa s'affiche, des que vous savez la réponse, cliquez sur le buzzer, et répondez, si vous avez répondu correctement, vous gagner des points, si c'est le contraire vous en perdez !!

Quand vous avez tous fait, ils vont affichez l'écran des meilleurs scores, et après le prix que le premier à gagner !! Des fois on trouve sa dommage que c'est pas en vrai, j'ai déjà gagner un immense chateau, avec tous les domestiques etc... aussi j'ai gagner une île !!!! Et des voyages etc...

Voilà les manches en partie solo !!

Accumul'temps : Si vous répondez correctement, vous gagnez du temps, qui sera indispensable pour la manche d'après !!

Sur la sellette : La dernière manche solo !!! Utilisez le temps que vous avez gagner pour répondre correctement à un maximum de questions, et mettre en banque le plus souvent possible !!!! ATTENTION : si vous perdez une réponse, tous les points que vous n'avez pas mis en banque sont perdu !!

Là aussi, vous voyez le tableau des meilleurs scores, et vous gagnez un prix !!!

En faite en multijoueur, vous pouvez faire de 2 à 8, dans un pack il y a 4 buzzers donc ils faut en rachetez un et c'est sa qu'est bête, pour l'instant on ne peut pas achetez les buzzers séparément !!!

On peut aussi jouer en équipe !!!

Ce jeu est vraiment fun (à 4 où + c'est vraiment cool, moi je n'ai fait que jusqu'à 4 !!). Je vous le conseille, sauf si vous pensez que le plus souvent vous y jouerez seul, c'est moins bien !!! Je lui mets 16,5/20 car je viens de l'avoir donc je ne sais pas si au bout d'un moment on s'en lasse !!

02/05/2006

Phoenix Wright (ds)

Phoenix Wright est un jeu sur DS, où, vous incarnez un avocat de la défence !! A, chaque fois, l'affaire que vous enquétez est un meurtre, et tout vos clients sont innocent, même si, tout les accuse, et, c'est là où vous intervenez, cherchez des preuves sur les lieus du crime...

En tout, il y a 5 enquêtes, en réussissant la 1ère, vous débloquez la 2ème etc...

La 1ère, est toute simple, vous êtes tout de suite au tribunal, pas besoin de chercher des preuves, on vous les donne toutes, vous avez juste, à écoutez les témoignages, et regardez si il concorde avec les pièces à conviction !! Toutes les autres enquêtes, c'est à vous de cherchez les preuves, et tant que vous n'avez pas cherchez toutes les preuves, vous ne pourrez pas allez au tribunal !!

Mais, tout n'est pas si simple, vous êtes avocat de la défense, mais, au tribunal, il y a les avocats de l'accusation, qui vous mette des batons dans les roues (sauf la 1ère enquête) !!!

Ce jeu est vraiment bien, même moi, enquêter, cherchez des preuves etc... c'est pas mon truc, mais là sur ce jeu, j'ai vraiment accroché ^^ !!!!! La seule chose qu'on peut lui reprocher, c'est d'être trop court !!!! Mais, je lui donne quand même 17/20, même si il est court, ce jeu est vraiment bien fait, et les enquêtes sont aussi bien faites !!!

14/04/2006

Les Lemmings (PSP)

Je vous présente ce jeu, les Lemmings, un jeu sur PSP. Vous commencez le jeu, vous créez votre profil etc... Après, vous choisissez ce que vous voulez faire, comme niveau, pour réussir le niveau, vous devez soit piocher, creuser, escalader, forer, faire du parachutisme (pour si vous pensez que de la hauteur ou vos lemmings vont tomber, est haute, il vaut mieux leur mettre un parachute (sinon, il vont mourir)) !!! Vous ne faites, pas que des niveaux et tout sa, vous pouvez créez VOS PROPRES NIVEAUX !! Si, vous êtes vraiment fort, et vous commencez à vous ennuyez car vous avez fini tous les niveaux, cliquez sur ce lien, ou vous aurez des téléchargements, de niveaux Lemmings !!!

DSL, les images sont un peu petite !!

Note = 17/20, c'est un jeu sympa, qui pourrait devenir lassant si on a finit tous les niveaux, et qu'on en télécharge pas d'autres !!!

01/04/2006

Animal Crossing Wild World (DS)

Animal Crossing était sorti sur Game Cube, il y a assez longtemps !! Et, le vendredi 31 mars, Animal Crossing Wild World sort sur DS !! Donc je vous ai préparé une petite critique (j'espère qu'elle vous plaira) !!

Je trouve que c'est un très bon jeu, quand vous commencez la partie, vous choisissez le nom, le sexe etc...

Quand vous commencez le jeu, vous avez une maison qu'on vous a construits, et que vous allez devoir rembourser !! Donc pour la rembourser, vous devez gagnez des clochettes (c'est leur monnaie) en aidant les autres, en travaillant dans un magasin, aussi vous pouvez gagner des clochettes en secouant les arbres, et quelques fois de l'argent tombera lool !!

Aussi, vous pouvez écrire des lettres pour entretenir les contacts (ils vaut mieux !!), allez dans des boutiques, il y a une boutique, ou vous créez votre motif, et vous pouvez le mettre sur un t-shirt, une casquette, un tapis...

Et, il ya des jours spéciale par exemple il y a eu un jour, ou il y avait un marché au puce chez nous (on allez chez les gens, et on leur demandait si on pouvait acheter sa à prix bas, aussi ce jour là quelqu'un est venu chez moi pour acheter des trucs (je ne lui ai rien vendu) !! Aussi vous pouvez pécher, faire de la chasse aux insecte, lancer des défis... Et, vous pouvez vous connectez sur internet, pour jouer en ligne (il vous faut un code ami) !!

Sinon je ne sais pas trop après, car je suis loin d'avoir fini le jeu !!! (et de rembourser mes dettes !!)

Si jamais quelqu'un a Animal Crossing, et il peut jouer en ligne, donnez moi vos codes amis !!

12/03/2006

Advance Wars (DS)

Je vous conseille ce jeux, il est génial, même si vous aimez pas les jeux de guerres, c'est plutôt de la réfléxion !!! Je lui mets 19/20.

19:25 Publié dans Test | Lien permanent | Commentaires (0)

Advance Wars (DS)

Advance Wars : Dual Strike

La prestigieuse série des Advance Wars échoue enfin sur la Nintendo DS avec un épisode tout aussi soigné et encore plus efficace que ses prédécesseurs, ce qui est déjà une prouesse. A nouveau, la série développée par Intelligent Systems risque de donner le goût de la stratégie au tour par tour à bon nombre de joueurs qui n'auraient pas cru pouvoir y succomber. A l'instar d'un Fire Emblem, Advance Wars : Dual Strike constitue un passage obligé pour découvrir la valeur des jeux de stratégie et de tactique sur une console portable.

Mise à mal dans l'épisode précédent, l'armée de Black Hole a profité des quelques mois qui ont suivi sa déroute pour se trouver un nouveau chef et réunir ses dernières forces afin d'organiser une nouvelle offensive sur le continent d'Omega Land. Face à elle, les armées de Orange Star, Blue Moon, Green Earth et Yellow Comet n'ont pas d'autre alternative que de constituer une nouvelle force soudée appelée les Nations Alliées pour préparer une contre-offensive. La guerre est sur le point de reprendre, et le stratège c'est vous !

test Advance Wars : Dual Strike Nintendo DS
Le soft offre une parfaite lisibilité.
Advance Wars : Dual Strike nous plonge dans une toute nouvelle campagne militaire de 28 missions qui étonnent par leur diversité. Que vous soyez ou non familiarisé avec la série, sachez que chacune de ces missions vous inculque progressivement les bases et les subtilités du système de jeu. De plus, le niveau de difficulté semble avoir été légèrement revu à la baisse par rapport aux précédents volets. A vous de voir si c'est un point positif ou négatif. Notez tout de même qu'aux 28 missions principales s'ajoutent une nouvelle campagne beaucoup plus corsée, réservée aux joueurs les plus aguerris. Premier réflexe indispensable pour bien aborder le jeu : laisser tomber les boutons de la console et dégainer le stylet pour se focaliser sur le maniement tactile. Le soft y gagne beaucoup en ergonomie, et l'on peut difficilement revenir au gameplay classique après quelques heures passées à manier l'accessoire fétiche. Bien sûr, le double-écran apporte également un confort de jeu certain en améliorant la lisibilité des écrans de statistiques auxquels on a très souvent recours dans ce type de jeu. Si peu de choses ont changé d'un point de vue visuel, on notera quand même que le plateau de jeu est à présent légèrement incliné, offrant une perspective idéale pour bénéficier d'une bonne vue d'ensemble sur la zone de combat.
test Advance Wars : Dual Strike Nintendo DS
Un exemple de combat sur deux fronts qui tire partie du double écran.
Par manque de place et parce que vous connaissez sans doute déjà le principe d'Advance Wars, je vais me contenter de résumer brièvement le système de jeu sans rentrer dans les détails. Comme dans tout jeu de stratégie au tour par tour, vous déplacez vos unités case par case sur un plateau quadrillé qui affiche les membres de votre armée et ceux de l'armée ennemie. Le but du jeu est de prendre le contrôle du QG de l'adversaire ou d'éliminer la totalité de ses unités. Le titre prenant place dans un environnement purement militaire, on a l'opportunité de contrôler aussi bien des unités terrestres que maritimes ou aériennes. Pour complexifier encore un peu le tout, il est possible et fortement recommandé de capturer des bâtiments et des usines, de manière à assurer la production de nouvelles unités. A cela s'ajoutent les notions de brouillard de guerre, de carburant, d'approvisionnement, de regroupement d'unités et de guet-apens qui pimentent agréablement les parties. A la tête de votre armée se trouve des CO, ou Commanding Officers, qui font office de généraux invisibles dotés de pouvoirs spéciaux et de super pouvoirs auxquels vous pouvez faire appel pendant la partie.
test Advance Wars : Dual Strike Nintendo DS
Autre nouveauté : deux généraux peuvent se relayer au cours d'une même bataille.
J'ai là une transition toute faite pour vous informer que cet épisode DS intègre un total de 28 CO, dont 9 totalement inédits, qui ont chacun leurs forces et leurs faiblesses. Les puristes regretteront sans doute l'absence de Sturm, mais tous bénéficient malgré tout d'un certain charisme. C'est d'ailleurs lors des phases de préparation qui précèdent le déploiement des unités que l'on peut déterminer le ou les CO de son choix. De plus, il est indispensable de sélectionner des CO complémentaires pour les missions en "Dual Strike" qui se déroulent sur deux fronts. C'est en effet l'une des nouveautés de cet épisode, comme on peut le deviner en réfléchissant deux secondes au sous-titre du jeu. La plupart des missions se déroulent toujours en mode normal, à savoir que l'écran du haut sert uniquement à afficher les informations concernant les unités alliées et ennemies. Mais il arrive que le deuxième écran soit mis à contribution dans certaines d'entre elles pour afficher des données particulières, par exemple pour switcher entre les statistiques habituelles ou visionner un missile en approche. Jusque-là, rien de transcendant, mais l'originalité apparaît lorsqu'interviennent les "combats relais". On dispose alors de deux généraux à la fois pour mener le combat sur deux fronts. De cette manière, on peut par exemple envoyer des unités aériennes qui se trouvent sur l'écran du bas vers l'écran du haut pour qu'elles participent au combat sur le front secondaire. Le général qui mène ce combat est contrôlé par l'IA mais on peut tout de même orienter sa stratégie pour qu'elle soit plus ou moins agressive. Notez que les combats sur deux fronts ne se limitent pas aux espaces aériens mais peuvent aussi mettre en jeu deux conflits terrestres sur lesquels vous avez un contrôle total. De plus, les deux CO peuvent s'arranger pour déclencher leur pouvoir spécial de relais, et ainsi prendre temporairement l'ascendant sur l'ennemi. Bien sûr, l'adversaire peut aussi bénéficier de ce système de relais, mais qu'y a-t-il de mieux pour apprendre à utiliser une technique que d'observer la manière dont l'ennemi procède ? Quoi qu'il en soit, il y a tellement de possibilités tactiques dans Advance Wars que les manières d'achever une mission sont toujours multiples.
test Advance Wars : Dual Strike Nintendo DS
Vous remarquerez que le terrain est maintenant légèrement incliné.
Vous allez voir aussi que les développeurs ont fait fort concernant le contenu du soft en ajoutant une pléthore de nouveaux modes de jeu. Outre la campagne solo, le Champ de Bataille permet d'affronter jusqu'à trois généraux contrôlés par la console sur des maps permettant de gagner des points. Ceux-ci peuvent ensuite être utilisés pour acheter de nouvelles maps ou pour modifier l'apparence des CO dans l'atelier. Le mode VS autorise les parties entre joueurs humains, de 1 à 4 participants avec une seule console en alternance. Le mode Défi permet de choisir le but du jeu en fonction du temps et du nombre de tours, et en limitant les fonds distribués aux joueurs. Totalement inédit, le mode Action propose des parties qui se déroulent en temps réel sur six maps différentes, et est aussi bien jouable en solo qu'à plusieurs moyennant une seule cartouche de jeu. N'oublions pas la présence d'un éditeur de niveaux qui prend tout son sens lorsqu'il s'agit d'enrichir et de renouveler les parties en multijoueurs. On peut en effet jouer jusqu'à 8 en Wi-Fi, avec la possibilité de s'envoyer des messages, de jouer en équipe, de personnaliser ses maps et de choisir entre pas moins de 150 cartes différentes inédites ou issues des épisodes précédents. Au bout du compte, il faut bien reconnaître que ce nouvel épisode d'Advance Wars a tout pour lui. Bien malin ou bien malhonnête sera celui qui saura lui trouver un talon d'Achille.

 

Romendil, le 28 septembre 2005

Editeur :

Nintendo

Développeur :

Intelligent Systems

Type :

Stratégie

Site web officiel :

Cliquez ici

Support :

cartouches

Multijoueurs :

jusqu'à 8 en Wi-Fi

Sortie :

30 septembre 2005

Version :

française intégrale

Classification :

Déconseillé aux - de 7 ans

Similaire à :

Advance Wars 2 : Black Hole Rising , Fire Emblem

 
 
 

Graphismes

Il est vrai que les améliorations graphiques ne sautent pas aux yeux par rapport aux volets précédents, mais la lisibilité est optimisée de façon certaine grâce au double-écran. Le style graphique est toujours aussi plaisant et ne rebutera pas ceux qui n'affectionnent pas particulièrement le genre militaire.

16/20

Jouabilité

Le système de jeu s'enrichit de quelques nouveautés, comme les combats sur deux fronts qui renouvellent complètement l'approche que l'on peut avoir de certaines missions. Le stylet apporte un réel confort de jeu en renforçant le caractère intuitif du gameplay.

18/20

Durée de vie

Aux 28 missions solos s'ajoute une campagne supplémentaire à débloquer, réservée aux joueurs aguerris. Les modes Défi, Action et Versus sont là pour relancer le challenge en diversifiant les parties, et le multijoueur autorise les parties jusqu'à 8 en Wi-Fi.

18/20

Bande son

Les musiques ne passent pas inaperçues et incitent à l'action. De plus, elles se renouvellent en pleine bataille en fonction de l'avancée du conflit.

16/20

Scénario

La progression est parfaitement scénarisée au moyen de nombreux dialogues qui interviennent toujours quand il faut et qui permettent de découvrir un à un tous les généraux du jeu.

16/20

 
Note Générale

Advance Wars est décidément un excellent représentant du jeu de stratégie au tour par tour sur portable. Cet épisode Dual Strike utilise de façon intelligente le double écran de la console, et le maniement au stylet apporte un confort de jeu certain. Le contenu est riche en solo, et les parties à plusieurs en Wi-Fi garantissent des heures de plaisir de jeu, aussi bien pour les stratèges accomplis que pour les néophytes qui souhaitent découvrir le genre en s'amusant.

 

18/20

Extrait du site www.jeuxvideo.com

09:35 Publié dans Test | Lien permanent | Commentaires (0)

10/03/2006

Prince of Persia Revelations (PSP)

Lorsque Ubisoft a annoncé le développement de Prince of Persia Revelations sur PSP, tout le monde espérait découvrir un épisode de la trempe des volets PC et consoles, mais un épisode inédit. Pourtant, malgré son changement de titre, Prince of Persia Revelations correspond plus ou moins à une simple conversion portable du second opus de la série, à savoir l'Ame du Guerrier. Alors même si le soft est plutôt réussi, il laissera derrière lui un amer sentiment de déjà-vu.

La PSP est capable de bien des prouesses, et pour peu que le développement soit confié à des équipes soucieuses du travail bien fait, on peut s'attendre à des portages PS2 de qualité. Ainsi, à l'inverse d'un jeu comme King Kong, Prince of Persia Revelations est loin d'être une conversion bâclée ou simplifiée de son homologue PS2 sortie un an plus tôt. Bien au contraire. Cette mouture PSP reprend non seulement l'intégralité de l'aventure originale, mais elle comporte en sus quelques ajouts intéressants sur lesquels je reviendrai un peu plus loin. Ainsi, et malgré quelques lacunes techniques regrettables, le titre se rapproche sensiblement de la version 128 bits et procure des sensations de jeu très similaires. C'est donc l'occasion ou jamais de vous y mettre si vous êtes passé à côté de l'Ame du Guerrier.

test Prince Of Persia Revelations Playstation Portable
Visuellement, le jeu impressionne.
Puisque le soft s'adresse avant tout à ceux qui n'ont pas joué au second volet des aventures du prince de Perse, rappelons rapidement les éléments qui le caractérisent. Impossible de ne pas relever en premier lieu le changement brutal d'orientation au niveau de l'ambiance, le titre prônant une atmosphère beaucoup plus noire que dans les Sables du Temps, où la cruauté et la violence l'emportent allègrement sur la poésie qui est d'ailleurs totalement absente de cet opus. Dans cet ordre d'idées, la bande-son se compose exclusivement de musiques agressives, dans un style Metal qui rompt franchement avec l'ambiance "mille et une nuits" du premier opus. Que l'on adhère ou pas, cette nouvelle orientation confère au moins au titre une vraie personnalité, qui sied d'ailleurs impeccablement à l'histoire qui nous est contée.
test Prince Of Persia Revelations Playstation Portable
Les combats prédominent dans cet épisode.
Bien sûr, on retrouve la notion de sables du temps à travers la possibilité de faire appel à des pouvoirs tels que le rappel, qui permet de revenir en arrière pour retenter une action inaboutie. Les acrobaties sont également légion tout au long de l'aventure, bien que celle-ci laisse la part belle à l'action via des affrontements incessants. Il faut dire que les combats ont été grandement améliorés par rapport au premier épisode, puisqu'on dispose maintenant d'un nombre hallucinant de combos qui diffèrent selon la nature des armes utilisées. La possibilité de manier une arme dans chaque main et de ramasser des épées ou des haches sur le corps des ennemis vaincus était également une nouveauté intéressante de l'Ame du Guerrier. On retiendra aussi une progression caractérisée par de nombreux va-et-vient entre le présent et le passé, ainsi que des scènes terrifiantes où le prince est pris en chasse par le Dahaka, créature mythique et invincible qu'il a lui-même engendrée en libérant les sables du temps.
test Prince Of Persia Revelations Playstation Portable
Le Dahaka, dans toute sa terrifiante splendeur.
Tous ces rouages fonctionnent donc à merveille sur PSP, la version ne souffrant pas vraiment de la comparaison avec son homologue PS2. La transposition se révèle tout à fait réussie au niveau graphique, avec une réalisation qui tient parfaitement la route. Certes, on perd un peu en qualité au niveau des textures et dans la gestion des effets de lumière, mais ça reste très convaincant. Par ailleurs, la présence de portions de niveaux inédites et d'énigmes supplémentaires qui viennent se greffer à l'aventure originale est un bonus qui ne peut aller qu'en faveur du jeu. Et pourtant, Prince of Persia Revelations souffre tout de même d'un certain nombre de bugs vraiment gênants car récurrents. Trop souvent, la progression est subitement victime d'interruptions à la limite du loading, sans aucune raison valable. Vous imaginerez facilement les problèmes que ces arrêts peuvent engendrer lorsqu'ils surviennent en pleine action, alors que vous tenter de passer une série de pièges. D'une manière générale, les chargements sont à la fois trop nombreux et trop longs, ce qui casse le rythme de l'aventure. On relève par ailleurs de vrais bugs au niveau sonore, qui peuvent se traduire par un décalage entre le son et l'image dans les cinématiques, ou par l'arrêt subit des musiques au sortir d'un combat.
test Prince Of Persia Revelations Playstation Portable
Le prince n'a rien perdu de ses talents d'acrobate.
Si le gameplay est dans l'ensemble représentatif de l'opus original, il trahit tout de même quelques lacunes propres à cette version portable. On aura noté quelques baisses de frame rate dans l'animation ainsi qu'un manque de lisibilité dû à des environnements trop sombres. Il arrive aussi que la caméra ne se repositionne pas correctement, ce qui vous oblige à passer par une manip pour recentrer l'angle de vue manuellement. D'une manière générale, le stick analogique de la PSP manque un peu de précision si on le compare à celui de la PS2, ce qui peut engendrer quelques erreurs au niveau des sauts qui exigent toujours autant de doigté. Les quelques soucis que l'on trouvait déjà dans le jeu original se répercutent également sur PSP. Les rebonds contre les murs sont toujours aussi délicats à réaliser, les combats prédominent de façon exagérée et le challenge s'avère relativement élevé même en mode facile. En définitive, on regrette un peu que l'éditeur ait choisi d'inaugurer la série sur PSP avec cet épisode, qui est loin d'être le plus convaincant, et alors que le troisième est déjà disponible sur les autres supports. Ceux qui avaient terminé l'Ame du Guerrier n'auront en tout cas pas grand intérêt à le refaire sur PSP.

 

Romendil, le 15 décembre 2005

Editeur :

Ubisoft

Développeur :

Ubi Montreal

Type :

Action

Support :

UMD

Multijoueurs :

non

Sortie :

15 décembre 2005

Version :

française intégrale

Classification :

Déconseillé aux - de 16 ans

 

 
 
 

Graphismes

La conversion est excellente et soutient plutôt bien la comparaison avec son modèle, même si on perd évidemment en finesse au niveau des textures et des effets de lumière. L'animation souffre parfois de quelques baisses de frame rate, mais ce n'est pas trop gênant.

16/20

Jouabilité

On retrouve toutes les ficelles du gameplay de l'Ame du Guerrier, caractérisé par une gestion des combats très poussée. Les acrobaties restent un peu moins faciles à exécuter que sur PS2 et les angles de vue posent parfois problème, mais ça reste parfaitement jouable. On déplore surtout le caractère récurrent des interruptions qui surviennent fréquemment au beau milieu de l'action, et sans aucune raison.

14/20

Durée de vie

Des portions de niveaux inédites viennent s'ajouter à l'aventure initiale qui était déjà d'une durée honorable. Le niveau de difficulté est toujours aussi corsé et oblige à recommencer souvent une même zone, ce qui ralentit pas mal la progression.

14/20

Bande son

Les musiques de style Metal et le doublage français ont été conservés, mais on relève de nombreux bugs sonores évoqués dans le corps du test.

12/20

Scénario

L'atmosphère sombre rend l'aventure plus oppressante, et la présence du Dahaka en toile de fond ajoute une menace constante qui enrichit d'autant la trame du jeu.

15/20

Note Générale

Malgré un certain nombre de bugs qui gâchent un peu la découverte de l'aventure, cette conversion portable de l'Ame du Guerrier soutient étonnamment bien la comparaison avec son homologue PS2. On peut tout de même regretter que l'éditeur ait choisi d'adapter ce second opus qui n'est pas le meilleur de la série, et que bon nombre de joueurs ont déjà terminé. Les quelques ajouts ne justifient pas l'achat de cette version PSP pour ces derniers, mais les autres saisiront cette opportunité de découvrir l'épisode le plus ténébreux de la série.

 

14/20

Extrait du site www.jeuxvideo.com

17:54 Publié dans Test | Lien permanent | Commentaires (0)

08/03/2006

Le seigneur des anneaux (PC)

Le Seigneur Des Anneaux : La Bataille Pour La Terre Du Milieu 2

Alors que Bataille pour la Terre du Milieu a su séduire un large public grâce à son gameplay simple et à son excellente utilisation de la licence de la saga cinématographique de Peter Jackson, Electronic Arts tente aujourd'hui d'élargir son public et d'attirer aussi les joueurs plus confirmés. Pour cela, les développeurs ont amélioré la dimension stratégique de cette suite et ils ont aussi pu utiliser toute la profondeur des livres de Tolkien grâce à la récente acquisition des droits par l'éditeur.

Ce dont on s'aperçoit immédiatement en commençant le jeu, c'est que les deux campagnes solos ne suivent pas le scénario des films et s'attardent sur des scènes décrites uniquement dans les livres. Tout débute alors que la Communauté de l'Anneau vient de se former. Mais contrairement au premier volet de Bataille pour la Terre du Milieu, vous ne commencez pas par suivre Frodon et ses amis dans leurs aventures. La campagne du bien commence à Fondcombe. Vous devrez prendre le contrôle des elfes et défendre la cité contre les assauts gobelins. Ensuite, vous passerez à l'attaque et vous vous allierez aux nains. Dans cette campagne, vous contrôlez pas moins de trois camps différents, car hormis les elfes et les nains, vous présiderez aussi à la destinée des hommes. Pour ce qui est de la campagne du mal, vous commencerez par diriger les gobelins en pleine guerre contre les elfes et vous aurez ensuite la possibilité de diriger les troupes du Mordor et de l'Isengard.

test Le Seigneur Des Anneaux : La Bataille Pour La Terre Du Milieu 2 PC
Les murs n'offrent pas une grosse résistance.
Bien évidemment, on retrouve les grands noms de la saga et on aura le plaisir de diriger des héros très puissants comme les Nazguls, Boromir, Aragorn, Gimli, Saroumane ou encore Gandalf. Tous ces héros, hormis le fait d'être naturellement très résistants, disposent de pouvoirs spéciaux qu'ils gagnent à mesure que leur expérience augmente, ce qui en fait des unités primordiales en situation de combat. Ils sont en plus quasiment invincibles puisque même si par malheur l'un d'entre eux mourrait pendant la bataille, vous pouvez le ré-invoquer (moyennant finances) dans votre base. En parlant des bases, il faut dire que désormais, vous pouvez construire n'importe où et pas seulement à des endroits pré-déterminés comme c'était le cas dans Bataille pour la Terre du Milieu premier du nom. Cela donne de nouvelles possibilités tactiques. Il est aussi possible de bâtir vos propres murailles et vos tours de défense pour protéger vos bâtiments. Cependant, il faut préciser que la faible résistance des murs nous a laissés assez dubitatif sur l'utilité des stratégies défensives. Mieux vaut visiblement dépenser ses ressources pour constituer son armée plutôt que de construire des fortifications. Les développeurs ont privilégié l'attaque et ont donc voulu éviter que les joueurs se cassent les dents sur des bâtiments et des murs trop résistants qui nécessiteraient du temps à être détruits. C'est un choix tout à fait justifié pour rendre le jeu plus spectaculaire.
test Le Seigneur Des Anneaux : La Bataille Pour La Terre Du Milieu 2 PC
L'arbre des pouvoirs.
La récolte des ressources, où plutôt devrais-je dire de LA ressource puisqu'il n'y en a qu'une, est très simplifiée. Chaque camp dispose d'un bâtiment dédiée (ferme, abattoir...) qu'il suffit de construire pour que le compteur commence à grimper. Petite originalité néanmoins : la productivité du bâtiment est déterminée par un pourcentage qui sera d'autant plus élevé si vous construisez dans une zone dégagée. Il faut donc tenter de trouver un vaste terrain libre pour tirer un maximum de ressources. Conséquence immédiate : votre base s'étend vite car si on veut avoir une bonne récolte, il faut espacer les bâtiments qui en seront d'autant plus difficile à défendre. Petite spécificité concernant les bâtiments de récolte des nains et des gobelins qui ont une autre utilité : ils permettent de transporter des troupes d'un endroit à un autre. Ainsi, si vous disposez de deux mines, vous pouvez faire entrer vos unités dans l'une et les faire sortir par l'autre. Pratique pour transporter des troupes en plein coeur de l'action où pour envoyer des renforts rapidement. Mais la grande particularité du jeu c'est que tout au long de l'aventure, vous gagnez des points que vous pouvez dépenser pour acheter de nouveaux pouvoirs. Il peut s'agir de sorts de soins ou d'attaque, d'invocations d'alliés, de chants de guerre pour booster les caractéristiques des unités... Bien évidemment, il faut choisir les pouvoirs qui vous paraissent les plus utiles.
test Le Seigneur Des Anneaux : La Bataille Pour La Terre Du Milieu 2 PC
Le mode "Guerre de l'Anneau" se rapproche de ce que l'on peut voir dans les wargames.
Hormis les deux campagnes, on retrouve aussi un mode guerre de l'anneau que l'on pourrait qualifier de "wargame light". En effet, on se retrouve sur une carte de la Terre du Milieu et l'objectif est de conquérir un maximum de zones. On commence avec un territoire, trois héros et une armée et on doit tenter de s'emparer des régions voisines pour agrandir son empire. Ce mode se déroule en tour par tour simultané. Chacun des camps construit, déplace et crée ses unités lors de la phase tactique, puis le jeu exécute tous les ordres lors de la phase de déplacement. Si l'une de vos armées se retrouve seule sur une zone neutre, elle s'en empare. En revanche, si deux armées ennemies se rencontrent, il vous faudra : soit décider d'une retraite si vous craignez que l'adversaire ne soit trop fort, soit vous lancer dans la bataille. Vous pouvez alors choisir de laisser le jeu résoudre le combat et aller directement au résultat, ou de conduire vos troupes vous-même sur le champ de bataille. Dans ce cas, on retrouve la vue par défaut et le combat se déroule en temps réel à la manière d'une mission de la campagne. Le mode guerre de l'anneau est jouable en solo contre l'IA ou en multijoueur (jusqu'à 6 personnes peuvent s'affronter).
test Le Seigneur Des Anneaux : La Bataille Pour La Terre Du Milieu 2 PC
Il est possible de créer un héros de toutes pièces.
Bataille pour la Terre du Milieu 2 comprend aussi des modes escarmouche et multijoueur (jouables à 8) plus traditionnels consistant simplement à anéantir les adversaires. On y retrouve les six factions (hommes, nains, elfes, Mordor, Isengard et gobelins) et on peut faire des groupes pour jouer en équipe (en 4 contre 4 par exemple). Rien de très original, et on regrette que des modes de jeux plus variés, tel que "roi de la colline", n'aient pas été implémentés. Ces batailles sont surtout valables en multijoueur car il faut bien avouer que l'intelligence artificielle est très prévisible. Elle attaque par vagues et cible presque exclusivement votre forteresse. A plusieurs, c'est beaucoup mieux et on se surprend à mettre en place de véritables tactiques pour vaincre ses adversaires ce qui n'étaient pas forcément le cas dans le premier Bataille pour la Terre du Milieu où c'était le nombre qui primait. Néanmoins, si vous jouez sur le net, il vaut mieux se mettre d'accord avec ses partenaires de jeu sur une durée de cessez-le-feu en début de partie car il n'y a hélas pas de système anti-rush. Il serait quand même dommage de voir la bataille se terminer en quelques minutes à cause de l'attaque prématurée d'un rusher. Une des nouvelles fonctionnalités de ce second volet permet de créer son propre héros en sélectionnant son nom, son apparence, sa faction, ses aptitudes (résistance, santé, force...) et les pouvoirs dont il dispose. Vous pouvez ensuite l'exporter et l'utiliser dans vos parties escarmouche et multijoueur. Plutôt sympa. Autre petit plus destiné à ces deux modes de jeu : si vous trouvez Gollum sur la carte et que vous le tuez, vous pourrez vous emparer de l'anneau unique. Vous aurez alors la possibilité d'invoquer un des deux héros de l'anneau : Galadriel ou Sauron. Mais attention, car si ce personnage se fait tuer, il laisse tomber l'anneau au sol et un autre joueur pourra s'en emparer à son tour. Et vu la puissance des deux héros de l'anneau, mieux vaut les avoir dans son camp que contre soi...
test Le Seigneur Des Anneaux : La Bataille Pour La Terre Du Milieu 2 PC
Le bestiaire est varié.
Côté réalisation, il n'y a pas de gros reproches à faire. Certains décors sont très réussis et la bande-son est parfaite. On retrouve les thèmes des films. En revanche, les comédiens qui ont doublé la version française du jeu ne sont pas forcément tous les mêmes que ceux qui ont doublé les personnages des films et il est donc assez étrange de se retrouver parfois avec des voix inconnues. Heureusement, celles-ci restent parfaitement crédibles. Il n'y a pas non plus d'extraits des films, mais vu que le jeu explore des passages du livre absents dans la saga cinématographique, c'est plutôt logique. De petits reproches peuvent néanmoins être émis au sujet des temps de chargements assez longs en début de mission, défaut que l'on retrouve lorsqu'on doit sauvegarder une partie en cours. Cela peut parfois dépasser la minute, ce qui est tout de même assez conséquent, si bien qu'on apprend très vite à ne pas enregistrer à tout va. On préférera pour cela attendre la fin des missions et la sauvegarde est alors quasi instantanée. Bref, Bataille pour la Terre du Milieu 2 n'a pas de gros défauts rédhibitoires. Certes, il reste assez classique dans son approche, certes son IA n'est pas exceptionnelle et certes, il connaît quelques petits problèmes d'équilibrage (héros trop puissants, murs et bâtiments un peu faibles), mais sa réalisation sans faille, son ambiance très respectueuse de l'oeuvre de Tolkien et sa bonne durée de vie en font un jeu de stratégie vraiment plaisant qu'apprécieront tous les hobbits joufflus.

 

Super.panda, le 02 mars 2006

Editeur :

Electronic Arts

Développeur :

Electronic Arts

Type :

Stratégie

Site web officiel :

Cliquez ici

Support :

DVD

Multijoueurs :

jusqu'à 8 joueurs en LAN ou sur internet via Gamespy

Sortie :

02 mars 2006

Version :

française intégrale

Config minimum :

Win XP, PIV 1,6 GHz, 256 Mo de RAM, carte 3D 64 Mo (Geforce 3/Radeon 8500 - non compatible avec les cartes Geforce 4 MX)

Classification :

Déconseillé aux - de 12 ans

Similaire à :

Age Of Empires 3

 
 
 

Graphismes

Même si les textures et les unités ne sont pas d'une finesse à tomber par terre, certains effets sont vraiment réussis. C'est par exemple le cas du reflet du soleil sur la glace absolument magnifique.

16/20

Jouabilité

Contrairement au premier volet, il est désormais possible de bâtir n'importe où et pas seulement dans des endroits prédéterminés ce qui ajoute une dimension tactique supplémentaire. Le jeu ne révolutionnera pour autant pas le petit monde de la stratégie et reste très classique dans son approche avec une récolte de ressources minimaliste permettant de se concentrer sur les batailles et une IA correcte sans plus.

16/20

Durée de vie

Les deux campagnes solos, de huit missions chacune, vous occuperont quelques heures, tandis que vous vous laisserez certainement tenter par des parties en mode escarmouche et en guerre de l'anneau. Le contenu solo est donc assez riche pour vous tenir occupé pendant une bonne douzaine d'heures. Cependant, c'est surtout le multijoueur qui est à privilégier, même si les parties (hors mode "guerre de l'anneau") se limitent à du deathmatch. Quant à l'éditeur de cartes, il reste assez complexe à maîtriser et est donc réservé aux plus persévérants et aux plus doués d'entre vous.

16/20

Bande son

On retrouve la sublime musique d'Howard Shore et les bruitages sont vraiment bons. Quant aux voix françaises, elles sont tout à fait crédibles même si on ne peut que regretter que certains doubleurs ne soient pas les mêmes que dans les films.

18/20

Scénario

Ca fait du bien de sortir un peu du carcan des films. Electronic Arts ayant acquis les droits des livres de Tolkien, ça leur a permis de proposer des scènes et des créatures non présentes dans la saga cinématographique.

16/20

 
Note Générale

Après un premier volet de Bataille pour la Terre du Milieu qui a su séduire le grand public, EA nous propose un titre qui pourra aussi convaincre les joueurs un peu plus aguerris qui apprécient un tant soit peu l'oeuvre de Tolkien. S'éloignant du scénario des films, l'aventure proposée est plaisante et elle est complétée par un mode "Guerre de l'Anneau" bien sympathique et par un multijoueur qui, sans être révolutionnaire, boostera encore un peu la durée de vie déjà bonne du jeu.

 

16/20

Extrait du site www.jeuxvideo.com

13:05 Publié dans Test | Lien permanent | Commentaires (0)

Project Gotham Racing 3

  Test PROJECT GOTHAM RACING 3 - Edité le 02/12/05 à 19:26

Par Yann

Genre : Course Automobile

 

Editeur : Microsoft Game Studios

 

 

Forcément sous le feu des projecteurs de par sa condition de course automobile, cette première incursion de la série Project Gotham Racing sur Xbox 360 constitue également le 3ème volet de cette saga. S’il serait assez étonnant que l’équipe de Bizarre Creations s’arrête en si bon chemin, cet opus vient en quelque sorte conclure une première trilogie et peut par conséquent être considéré comme l’aboutissement de ces 4 dernières années. L’indéniable qualité des précédents opus ne nécessitait en aucun cas la prise d’un quelconque virage serré, c’est donc une évolution dans la continuité que nous offre Project Gotham Racing 3.

 

 

 

A un léger détail prêt cependant, ce nouvel opus se destine à la Xbox 360 et techniquement, ça ARRACHE !!! (et qui plus est sur un téléviseur haute définition). A commencer par l’arrivée dans votre premier bolide (fort luxueux dès le début), magnifiquement modélisé dans les moindres recoins et plus particulièrement au niveau de l’habitacle. Si la reproduction des véhicules s’avère extérieurement brillante (dans les deux sens du terme), c’est surtout le souci du détail apporté aux différents tableaux de bords qui impressionne. Souci du détail que l’on retrouve sur le bas côté, chaque circuit de Las Vegas au fameux Nürburgring ayant bénéficié d’une minutieuse reprographie en 3D (des centaines de photos à l’appui). A tel point d’ailleurs que l’on pourrait presque parler de photo réalisme, sans compter les réactions plus que crédibles du public (notamment lors d’un accident) et le très joli effet de « blur » amplifié à mesure que la vitesse augmente.

 

 

Toutefois mieux vaut admirer le décor lors des splendides replays ou des séances de prise de photos (que l’on peut sauvegarder), car un moment d’inadvertance a tendance à faire fondre votre stock de Kudos. A défaut de proposer enfin une réelle prise en compte des dégâts, PGR3 ne dépaysera en effet pas trop les amateurs de la série, le titre reprenant le gameplay basé sur le « style » de conduite et un florilège de modes analogues aux précédents épisodes. Lors des courses classiques ou des épreuves chronométrées en passant par les exercices de style, il faudra gagner, certes, mais avec l’art et la manière, la prise de risque étant récompensée par des bonus de Kudos (et donc de sous). L’acquisition des quelques 80 voitures de rêves disponibles (Ferrari, Mercedes, etc…) n’en sera que plus aisée…

 

 

Mais revenons à la conduite, toujours aussi efficace. Cette dernière, renforcée par l’impression de vitesse décoiffante en vue interne, se situe une nouvelle fois à mi-chemin entre réalisme (par le bais de modèles physiques soignés) et facilité d’accès, histoire de ne pas mettre deux heures avant de réussir à passer sa première épingle à cheveux. Peut-être un peu sur leur faim de ce côté-là, les puristes apprécieront la possibilité de concevoir leurs propres circuits en choisissant librement le tracé à partir des multiples routes offertes par chaque ville. Puisqu’on parle des puristes, venons-en à un élément essentiel à leurs yeux, l’intelligence artificielle qui se situe malheureusement bien en dessous de ce que à quoi on pouvait s’attendre sur une console de la nouvelle génération. Néanmoins, contrairement à un certain Gran Turismo 4 toujours désespérément solitaire, vous pourrez chercher de véritables adversaires sur le Xbox Live que l’on pourrait décrire comme la partie immergée du mode carrière.

 

 

PGR3 nous dévoile ainsi une nouvelle dimension en ligne qui va bien au-delà du classique mode carrière en solo et de ses 23 Championnats. Outre la fameuse Gotham TV qui permet d’assister en direct (ou en rediffusion) aux courses des meilleurs pilotes ou tout simplement de vos amis, le Xbox Live est l’occasion de se mesurer à des concurrents de toute la planète mais aussi de découvrir de nouveaux types de courses fort sympathiques (comme le « Roi de la course » où il faudra capturer chaque section d’un tracé en y réalisant le meilleur de temps). Le tout dans une ambiance ébouriffante soutenue par un vombrissement des moteurs à faire trembler les murs et une sélection musicale des plus éclectiques (que l’on peut en prime remplacer par les morceaux de son choix stockées sur le disque dur).

 

 

Conclusion

Avec son impression de vitesse saisissante et son incroyable qualité graphique, Project Gotham Racing 3 se veut visuellement décapant. Certes, à part sa dimension en ligne survitaminée, on pourra lui reprocher de ne pas apporter grand-chose de neuf à la série si ce n’est davantage d’accessibilité. Il subsiste qu’avec Project Gotham Racing 3, Bizarre Creations pose la première pierre de la simulation automobile nouvelle génération, et ce avec un brio indiscutable…

 

 

Verdict : 9/10

 

Extrait du site www.jeconsole.fr

10:43 Publié dans Test | Lien permanent | Commentaires (0)

07/03/2006

Les Sims 2

Voici, les Sims 2, je le conseille pour  tous !!!! Ne croyez pas que c'est que un jeu ou ont fait une famille, où tout le monde s'aime... Vous pouvez trompez votre petit(e) ami(e) devant lui pour qu'il vous giffle, faire des farces à tout le monde même aux policiers et aux pompiers (si vous faite une farce aux flics ou aux pompiers, sa vous couteras un petit peu dans votre porte monnaie), vous pouvez carrément tuez vos Sims ou des services comme votre femme de ménage, et comme ça vous mettez des tombes chez vous pour essayer de croiser un fantôme la nuit pour effrayer vos Sims (problème=les Sims peuvent en faire un arrêt cardiaque) !!!!!! 

 

Ou sinon, vous leur faite une belle vie, faire plein de bébés, qu'il se marie, avoir une belle maison...

La note que je donne à ce jeu est 18/20 car si vous n'êtes vraiment pas attaché à vos Sims, vous ne vous amuserez plus. Mais, moi j'y suis attachée, et j'ai une grande génération !!!

Pour en savoir plus ce jeu, cliquez sur ce lien.

18:55 Publié dans Test | Lien permanent | Commentaires (0)